Taille du texte: +
Temps de lecture : 3 minutes (649 mots)

Les régimes, un danger pour le cœur

La minceur ne vous protège pas des maladies cardiovasculaires. Les maladies coronariennes peuvent se présenter chez des personnes de toutes les corpulences. C'est pourquoi il est important de réduire tous vos facteurs de risque (hypertension, taux de cholestérol élevé, etc) afin de limiter votre risque de maladie cardiaque. Certes le surpoids fait partie de ces facteurs mais faut-il se mettre au régime pour autant ? Avant de se lancer dans un quelconque régime amaigrissant, certains points sont à prendre en considération.  

Pomme ou poire ? 

Commencez par vérifier votre tour de taille car c'est un bien meilleur indicateur du risque que l'indice de masse corporelle (BMI) (cf Ne laisser pas votre ventre grossir). L'excès de poids autour de l'abdomen est associé à un risque accru significatif de crise cardiaque chez les hommes et les femmes 1. Le tour de taille est directement lié à l'insulinorésistance et à l'inflammation chronique de bas grade, ce qui augmente le risque de maladie cardiaque, de syndrome métabolique, de diabète et favorise la formation de plaque dans les artères. L'augmentation du tour de taille est également liée à l'hypertension artérielle et à l'hypercholestérolémie, qui sont des facteurs de risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.  


Risque d'effet yoyo ? 

Si vous désirez perdre du poids, méfiez-vous des régimes restrictifs qui induisent souvent un effet yoyo. Perdre du poids et le reprendre sans cesse, ce n'est pas bon pour la santé cardiaque. Une étude a évalué l'effet des fluctuations du poids chez des personnes souffrant de maladies coronariennes. Les personnes présentant les plus fortes fluctuations pondérales avaient un risque d'accident cardiovasculaire 85 % plus élevé, un risque de décès 124 % plus élevé, un risque de crise cardiaque 117 % plus élevé et un risque d'accident vasculaire cérébral 136 % plus élevé que les personnes présentant les plus faibles fluctuations de poids corporel 2. Une des hypothèses proposées est que la prise de poids pendant une rechute peut accélérer la croissance du tissu adipeux en raison des changements métaboliques favorisant ainsi le stockage des graisses et l'inflammation 3.


Régime Keto, Paléo ou méthode Abura : la solution ? 

Les régimes cétogènes

Ces régimes riches en graisses et pauvres en glucides sont très en vogue comme le régime Paléo, Keto ou plus récemment la méthode Abura. Leurs quelques effets positifs sur les facteurs de risque cardiovasculaire sont controversés et sont limités dans le temps. Certains effets secondaires existent comme le risque de développer une stéatose hépatique non alcoolique ou une résistance à l'insuline 4.

Il a été aussi  montré que l'adhésion à long terme au régime Paléo conduit à un microbiote intestinal différent défavorable aux maladies cardiaques. Le régime Paléo ou régime basé sur les mêmes principes est riche en carnitine dont les bactéries de l'intestin se nourrissent pour produire du N-oxyde de triméthylamine (TMAO) (cf viande rouge ou plutôt viande blanche). Le régime Paléo augmente principalement la production de TMAO dans l'intestin, et plus les niveaux de TMAO sont élevés dans votre corps, plus l'augmentation de l'athérosclérose et le développement de la plaque dans vos vaisseaux sanguins sont rapides5. L'athérosclérose est le premier responsable des crises cardiaques. Un régime alimentaire qui favorise la production de TMAO et qui élimine des groupes d'aliments importants comme les légumineuses et les céréales complètes n'est pas un bon choix pour la santé de votre intestin ou de votre cœur. 


Au lieu de viser une perte de poids à court terme avec des solutions rapides, optimisez votre alimentation à long terme avec l'aide d'une diététicienne pour prévenir les accidents cardiaques. La mise en œuvre et la durabilité tout au long de la vie est un facteur clé pour la prévention des maladies cardiovasculaires.


Références

  1. www.ahajournals.org/doi/full/10.1161/jaha.117.008507
  2. www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1606148
  3. www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4241770/
  4. www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-565/Dietes-cetogenes-la-solution-miracle
  5. link.springer.com/article/10.1007/s00394-019-02036-y

        Photo by Thought Catalog + Liam Johnson on Unsplash 

Plaisir et équilibre à l'apéro
Les 4 étapes indispensables pour manger plus de lé...

  • CoeurNutrition
  • Silvia Gardiol Zosso
  • Bachelor HES-SO Nutrition et diététique, Genève
  • Diététicienne ASDD, nutritionniste
  • Rue du Rocher 52, 2000 Neuchâtel, Suisse

Diététicienne professionnelle de la santé